suivantCOLUMBUS: Navire Ambassadeur au service de SEA SHEPHERD Ses animaux de compagnie sont les dauphins et les baleines depuis toujours. Après quatre années au contact des cétacés du sanctuaire pelagos et au terme du contrat d'affrètement de son navire par le WWF France, Jean Yves Terlain nous a proposé de mettre son bateau au service de Sea Shepherd parce qu'il estime que nous sommes "la plus performante des organisations concernées par les problèmes de protection de la biodiversité marine" A NOTER QUE LE COLUMBUS N’A PAS VOCATION A PRENDRE PART AUX MISSIONS ANTI-BRACONNAGE DE SEA SHEPHERD ET NE FAIT DONC PAS PARTIE DE LA FLOTTE D’INTERVENTION DE SEA SHEPHERD, QUI RESTE A LA CHARGE EXCLUSIVE DE L’ORGANISATION. Disposer d'un outil de sensibilisation aussi remarquable a été possible parce que Jean Yves Terlain, comprenant notre choix de n’allouer nos fonds propres qu’au financement de nos missions anti-braconnage -notre priorité absolue-, a décidé de démarcher lui même les partenaires indispensables qui allaient lui permettre de faire naviguer son bateau sous nos couleurs afin de sensibiliser le publics aux enjeux sur lesquels travaille Sea Shepherd. Ce programme de "Navire ambassadeur" n'est donc possible que grâce aux entreprises ou sociétés qui ont, ou vont bientôt adhérer au programme COLUMBUS & COMPANY orchestré par Jean Yves Terlain, ce pour quoi nous les remercions chaleureusement. Le Capitaine Paul WATSON et moi même avons approuvé ce programme de navire ambassadeur le 30 mars dernier. Depuis, toujours au bon endroit au bon moment, la coque noire du navire s'est fait remarquer tant en Méditerranée (Thalassa 18/05/12) qu'en Atlantique: Tonnerres de Brest, Temps Fêtes à Douanenez etc... A partir du 10 octobre le Navire Ambassadeur sera aux Sables d'Olonne, jusqu'au départ du Vendée Globe, le 10 novembre. Il sera ouvert au public et facile d'accés : Port Olona, extrémité du ponton J. • Exposition à bord pour informer, sensibiliser petits et grands sur la nécessité de préserver les océans, des confins du sanctuaire baleinier Antarctique où chaque année depuis neuf ans Sea Shepherd affronte les harpons explosifs de la flotte baleinière nippone, aux eaux de la Méditerranée où les derniers thons rouges sont systématiquement exterminés. • Documentation sur les missions de Sea Shepherd dans tous les océans du monde. • Stickers, T-shirts, Sweat-shirts, Casquettes Sea Shepherd disponibles à bord.
Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France
texte source : seashepherd.fr
Le Columbus Sea Shepherd est le dernier voilier de course de Jean-Yves Terlain, skipper français. Anciennement UAP puis UAP-Médecins sans frontières, classe 60 pieds Open, transformé en bateau de travail pouvant accueillir jusqu'à 18 personnes en croisière côtière. Son immatriculation est « LR 914738 » (quartier maritime de La Rochelle).
Histoire En 2008, Jean-Yves Terlain met son voilier au service des activités du WWF France sous le nom de WWF Columbus. Il effectue de multiples missions scientifiques en son nom. C'est lors de la 17e édition des Voiles d'Antibes, en juin 2012, que le bateau est rebaptisé Columbus Sea Shepherd et arbore le pavillon noir de la Sea Shepherd Conservation Society (SSCS). Le bateau de Jean-Yves Terlain devient le navire ambassadeur pour l'Europe de cette ONG de « défense des océans » s'opposant aux massacres des grands cétacés, requins, dauphins, tortues, phoques, etc. Le navire de Jean-Yves Terlain est présent à Brest 2008 en tant que WWF Columbus et aux Tonnerres de Brest 2012 en tant que Columbus Sea Sheperd, et participe également à l'Armada 2013 de Rouen.
liens vers l'association : seashepherd.fr seashepherdlegal.org facebook.com
Biographie du Capitaine Paul Watson Fondateur de Sea Shepherd Conservation Society
texte source : wikipedia.org
Album photos.
Quelques clichés du cotre marconi.
"Je suis honoré d'être au service des baleines, des dauphins, des phoques et de toutes les autres créatures vivant sur cette planète. Leur beauté, leur intelligence, leur force et leur esprit m'ont inspiré tout au long de ma vie. Ces êtres m'ont parlé, m'ont touché et j'ai reçu de nombreux témoignages amicaux en retour de cet engagement. Si les baleines survivent et prolifèrent, si les phoques continuent à vivre et à donner naissance, si je peux participer à leur assurer un futur tranquille, alors je serai heureux pour toujours." - Capitaine Paul Watson
Sa jeunesse Paul Watson est né le 2 décembre 1950 à Toronto, au Canada. Il est le fils aîné d'un franco-canadien, Anthony Watson, et d'une dano-canadienne, Annamarie Larsen. Il grandit à Saint Andrews, un petit village de pêcheurs de homards du New Brunswick, avec ses six frères et sœurs. À l'âge de neuf ans, Paul découvre que le castor avec lequel il s'est lié d'amitié depuis peu a été tué par des trappeurs. Il décide alors d'écumer les alentours de son village pour détruire les pièges et confisquer les collets susceptibles de tuer d'autres animaux. Il perturbe également les battues de cerfs et la chasse au canard des environs et se bat fréquemment avec les garçons de son école pour les empêcher de tuer les oiseaux migrateurs de passage. En janvier 1964, sa mère Annamarie meurt d'une longue maladie et son père emmène alors toute la famille à Toronto, ville dont il est orginaire. Trois ans plus tard, Paul quitte la maison familiale pour travailler quelques semaines à Montréal avant de se rendre à Vancouver et se faire embaucher sur le Princess Marguerite, un navire de croisière, en tant que sapeur-pompier. En 1968, Paul intègre le corps des gardes-côtes canadiens et embarque sur le CCGS Vancouver, un navire météorologique. Un an plus tard, il s'engage sur le porte-conteneurs norvégien Bris pour un long voyage vers l'Asie et l'Afrique. De nombreuses expéditions avec les marines marchandes norvégienne, suédoise et anglaise où il affronte tous types de mer - des typhons de la Mer de Chine aux tempêtes de l'Atlantique-nord en passant par les zones de guerre du Golfe Persique - lui permettent d'acquérir rapidement une solide expérience. En 1970, Paul sert deux ans auprès des gardes-côtes canadiens sur différents navires de recherche et de sauvetage.
Autres noms : UAP, UAP-MSF Gréement : cotre marconi Histoire Architecte : Joubert-Nivelt Lancement : 1986 Caractéristiques techniques Longueur : 18,3 m Maître-bau : 5,8 m Carrière Port d'attache : La Rochelle France
Lévêque Laurent contact@lejardindelolo.fr Copyright 2010 le jardin de lolo tous droits réservés.
En 1972, le Don't Make A Wave Committee devient la Fondation Greenpeace. Paul en est l'un des cofondateurs officiels et son ami Robert Hunter le premier président. Quelques mois plus tard, Paul commande le navire de Greenpeace Astral et entreprend des actions de protestation contre les essais nucléaires français dans l'atoll polynésien de Mururoa
En octobre 1971, le Don't Make A Wave Committee achète le Phyllis Cormack, un ancien bateau de pêche canadien aussitôt rebaptisé le Greenpeace I. Une campagne de protestation est organisée. L'objectif est de naviguer au plus près de l'île Amchitka afin d'empêcher tout essai nucléaire. Treize membres d'équipage prennent alors la mer sous le commandement du Capitaine John Cormack. L'opération est un succès: après un mois passé en mer, le Greenpeace I retourne à Vancouver. Aucun essai nucléaire n'a pu être réalisé durant cette période. Pendant ce temps , un autre navire est mobilisé: l'ancien démineur canadien Edgewater Fortune est rebaptisé le Greenpeace II. Paul en est membre d'équipage. Le navire appareille rapidement et se dirige vers les îles Aléoutiennes pour continuer la protestation. Le premier essai nucléaire ayant été retardé à cause de la présence intrusive du Greenpeace I, la Commission à l'énergie atomique américaine décide d'avancer le prochain. La charge de cinq mégatonnes explose au large de l'île Amchitka alors que le Greenpeace II se situe à quelques centaines de milles marins à peine de l'archipel. La controverse médiatique qui s'ensuit a pour résultat l'arrêt pur et simple des essais nucléaires américains sur l'île Amchitka
La naissance de Greenpeace Paul Watson est l'un des cofondateurs de Greenpeace. Son engagement commence en 1969 à la frontière américano-canadienne, lors d'une manifestation du Sierra Club contre les essais nucléaires réalisés par la Commission de l'énergie atomique américaine sur l'île d'Amchitka. Après ce rassemblement, quelques participants se réunissent en un petit groupe de travail afin d'empêcher coûte que coûte les essais nucléaires sur cette île Aléoutienne. Composé essentiellement de membres du Sierra Club et de la Society Of Friends, ce groupe se fait appeler Don't Make A Wave Committee. Paul appartient alors au Sierra Club et les conséquences de ces expériences sur la vie marine du site en question l'incite à participer aux manifestations.
Paul Watson a été Capitaine au Long Cours depuis 1978 sur sept différents navires de l'association. Il continue à diriger les Campagnes de Sea Shepherd afin de protéger la vie sauvage dans les océans du monde – En savoir plus sur l'Historique de Sea Shepherd.
accueil voyages week-ends mon jardin vacances fonds d'écran citation proverbe dicton du jour calendrier perpétuel météo thèmes Seven ppsToute personne se reconnaissant sur une photo et étant désireux que cette photo n’apparaisse plus sur mon site, me contacter : contact@lejardindelolo.fr
Dar Mlodziezy Artémis Atlantis Cisne Branco Commandant Filleau parcs et zoos Etoile du Roy Kruzensthern Marité Mir Mercedes Hms Blyth Loth Lorien Monge Tenacious Mutin Belem Shabab Oman Shtandart Belle Poule Jacques-Oudart Fourmentin Pogoria Stad Amsterdam Santa Maria Manuela Bir Anzarane Skjold Gulden Leeuw Tolkien Divers Ts Royalist accueil Rouen Urania Pen Duick Gotheborg Cuauhtemoc Pont Gustave-Flaubert Etoile de France Thalassa Falken Sagres Défilé Columbus Vues Générales Wylde Sawn Cathédrale Notre-Dame trekking