suivant suivantQuelques statues parmi les 2303 que compte Notre Dame de Reims, dont l’Ange sourire.
Le lieu du sacre des rois de France.
Le prestige de la sainte Ampoule et la puissance politique des archevêques de Reims aboutirent à partir d'Henri Ier (1027) à fixer définitivement le lieu du sacre à Reims. Tous les rois de France se sont fait sacrer dans la cité rémoise, à l'exception de sept d'entre eux : Hugues Capet à la cathédrale Notre-Dame de Noyon ou à la cathédrale Notre-Dame de Reims en 987 par Adalbéron, archevêque de Reims ; Robert II à la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans en 987 par Adalbéron, archevêque de Reims ; Louis VI à la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans en 1108 par Daimbert, archevêque de Sens ; Jean Ier (meurt avant son sacre) ; Henri IV à la cathédrale Notre-Dame de Chartres en 1594 par Nicolas de Thou, évêque de Chartres ; Louis XVIII (n'est pas sacré) ; Louis-Philippe Ier (n'est pas sacré).
La cathédrale Notre-Dame de Reims est une cathédrale catholique romaine située à Reims, en Champagne-Ardenne. Sa construction ayant commencé au début du xiiie siècle, elle est postérieure à Notre-Dame de Paris et Notre-Dame de Chartres, mais antérieure aux cathédrales Notre-Dame de Strasbourg, Notre-Dame d'Amiens et à celle de Beauvais. Consacrée à la Vierge Marie, la cathédrale a été achevée au xive siècle. Il s'agit de l'une des réalisations majeures de l'art gothique en France, tant pour son architecture que pour sa statuaire qui ne compte pas moins de 2 303 statues. Elle est inscrite, à ce titre, au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991. Haut lieu du tourisme champenois, elle a accueilli 1 500 000 visiteurs en 2007.
Photos prisent après le magnifique son et lumières, lorsque Notre Dame est encore sous le feu des lasers.
Lorsque Louis IX se fait couronner en 1226, la cathédrale telle qu'on la connaît aujourd'hui est encore en construction. Le sacre de Charles VII en 1429 revêt une importance toute particulière, en cela qu'il inverse le cours de la guerre de Cent Ans grâce à la ténacité de Jeanne d'Arc dont une statue trône sur le parvis de la cathédrale. La cathédrale glorifie la royauté. Sur la façade, au centre de la galerie des rois composée de 56 statues d'une hauteur de 4,5 mètres, Clovis trône entouré de sa femme Clotilde et de Remi.
La hauteur de la nef sous voûte est de 38 mètres, elle est donc bien inférieure à celle de la cathédrale Notre-Dame d'Amiens (42,30 m) ou de celle de cathédrale Saint-Pierre de Beauvais (46,77 m). Toutefois, la relative étroitesse de la nef accentue l'impression de hauteur. Depuis l'extérieur , l'impression est, comme pour toutes les églises gothiques, celle d'un grand élan vers le ciel. Les deux tours occidentales sont dépourvues de flèches mais culminent tout de même à près de 82 mètres de hauteur. Le point le plus élevé est l'ange du clocher situé au-dessus de l'abside à 87 mètres. L’orientation de la cathédrale est selon un axe Sud-Ouest Nord-Est. La cathédrale est donc orientée non pas vers l'Orient, mais dans l’axe du solstice d'été.
Chronologie des sacres de monarques français en la cathédrale de Reims. 1027 : Henri Ier par Ebles Ier de Roucy. 1059 : Philippe Ier par Gervais de Belleme. 1129 : Philippe de France par Renaud II. 1131 : Louis VII par Innocent II. 1179 : Philippe II par Guillaume aux blanches mains. 1223 : Louis VIII par Guillaume de Joinville. 1226 : Louis IX par Jacques de Bazoches. 1271 : Philippe III par Milon de Bazoches. 1286 : Philippe IV par Pierre Barbet. 1315 : Louis X par Robert de Courtenay-Champignelles. 1317 : Philippe V par Robert de Courtenay-Champignelles. 1322 : Charles IV par Robert de Courtenay-Champignelles. 1328 : Philippe VI par Guillaume de Trie. 1350 : Jean II par Jean II de Vienne. 1364 : Charles V par Jean III de Craon. 1380 : Charles VI par Richard Picque. 1429 : Charles VII par Regnault de Chartres. 1461 : Louis XI par Jean II Jouvenel des Ursins. 1484 : Charles VIII par Pierre de Laval. 1498 : Louis XII par Guillaume Briçonnet. 1515 : François Ier par Robert de Lenoncourt. 1547 : Henri II par Charles de Lorraine. 1559 : François II par Charles de Lorraine. 1561 : Charles IX par Charles de Lorraine. 1575 : Henri III par Louis II de Guise. 1610 : Louis XIII par François de Joyeuse. 1654 : Louis XIV par Simon Legras. 1722 : Louis XV par Armand Jules de Rohan-Guémené. 1775 : Louis XVI par Charles Antoine de La Roche-Aymon. 1825 : Charles X par Jean-Baptiste de Latil.
La pierre utilisée pour la construction est majoritairement du calcaire lutétien provenant de carrières situées dans les collines datant du Tertiaire à environ 10 km au nord-ouest de Reims. Cette pierre noble est nettement préférée à Reims pour la construction des grands monuments depuis l'époque gallo-romaine, par rapport à la craie de mauvaise qualité sur laquelle est sise la ville de Reims dans la plaine de Champagne crayeuse. La reconstruction des parties hautes dans les années 1920 a été faite en un calcaire lutétien semblable, mais provenant de Saint-Maximin dans l'Oise, il est aujourd'hui reconnaissable à sa patine plus grise qui se démarque vis-à-vis des anciennes pierres. De nos jours on utilise désormais pour les restaurations le calcaire de Courville, à 25 km au nord-ouest de Reims, car la « pierre de Courville » est un calcaire lutétien qui prend une patine plus jaune comme la pierre originelle.
De nos jours, les clochers ne possèdent plus que deux cloches : Marie (7 tonnes et demie) et Charlotte (11 tonnes). Ces 2 bourdons ne sont aujourd'hui que très rarement utilisés, de sorte a pouvoir préserver l'état fragile auquel est encore soumis la structure; que les vibrations engendrées par le son des cloches pourrait aggraver. Cela dit, on a pu les entendre dernièrement lors des célébrations des 800 ans de la cathédrale, ainsi qu'au moment des vérifications faites sur les mécanismes électriques les actionnant. La tour sud est aujourd'hui dépourvue de cloches et de beffroi, n'abritant plus que quelques vieilles statues et les vestiges des anciennes cloches fondues en 1914. Notons enfin que l'ensemble campanaire de l'édifice est complété aujourd'hui par la présence, dans la partie haute du transept Nord, de 5 cloches de volée, installées ici pendant les restaurations postérieures à la Grande Guerre. Le bombardement de la cathédrale de Reims en 1914 est à l'origine du premier reportage signé par le journaliste Albert Londres, qui en dit à l'époque: "Elle n'est plus qu'une plaie maintenant, la toiture est détruite, par la bouche des gargouilles, coule du plomb fondu".
Source : reims.fr
Dimensions de la cathédrale de Reims longueur totale hors œuvre : 149,17 m (contre 130 m pour Notre-Dame de Paris et 145 m pour Notre-Dame d'Amiens) longueur intérieure : 138 m hauteur de la nef : 38 m (33 m à Paris, 42 m à Notre-Dame d'Amiens et 48 m à Saint-Pierre de Beauvais) hauteur des collatéraux de la nef : 16,5 m largeur de la nef :14,65 m (15,25 m pour Saint-Étienne de Sens et 12 m pour Notre-Dame de Paris) longueur du transept : 61 m largeur du transept : 30,70 m hauteur des deux tours de façade : 81,50 m (69 m à Paris) (88 m à Sainte-Croix d'Orléans) hauteur du clocher (tour à l'Ange) : 87 m largeur de la façade occidentale : 48,80 m (61,60 m à Notre-Dame de Rouen) surface du bâtiment : 6 650 mètres carrés Rosaces diamètre de la rosace ouest : 12,5 m (13,1 m pour les deux rosaces du transept de Notre-Dame de Paris) diamètre de la rosace nord : 9,65 m diamètre de la rosace sud : 9,65 m
La cathédrale de Reims a une très riche statuaire qui est supérieure à celle de toutes les autres cathédrales européennes. Le nombre de statues qui l'ornent, s'élève en effet à 2303. On peut observer notamment sur le portail gauche la statue de l'Ange au Sourire, emblème de la ville de Reims, et celle de la Reine de Saba restaurée en 2006 - 2007. L'édifice se distingue par une rare unité de style, malgré une construction qui s'étendit sur plus de deux cents ans (principalement au xiiie siècle). Le portail principal est dédié à Sainte Marie, ce qui est exceptionnel : en effet, c'est d'habitude le Christ sauveur (la pierre angulaire de l’Église) qui se trouve au trumeau du portail principal pour accueillir le visiteur. Il est probable que le portail du transept Nord, avec la statue du Christ Sauveur (le "Beau Dieu") et le jugement dernier, était à l'origine destiné à se trouver sur le portail principal mais que l'architecte en a décidé autrement en mettant Sainte Marie à la place d'honneur. À la gauche de Sainte Marie (à droite pour le spectateur), se trouve la scène de l'Annonciation, avec le très réussi ange de l'Annonciation, "jumeau" du célèbre ange au sourire. À 50 mètres du sol, sur la face occidentale, se trouve la « galerie des rois » avec, au centre, le baptême de Clovis. Plus bas, on peut observer le récit du combat de David contre Goliath. La statue de Goliath, qui mesure plus de cinq mètres de haut (c'est la plus grande des statues de la façade), se trouve actuellement dans le palais de Tau. Juste au-dessus du grand portail, se trouve une copie du couronnement de la Vierge. L'original de cet ensemble grandiose se trouve également au palais de Tau (qui jouxte la cathédrale et qui est un musée que l'on peut visiter). La rose sud du transept est flanquée de deux statues : d'un côté, l'Église, de l'autre, la Synagogue que l'on reconnait à ses yeux bandés.
Saviez-vous que : 2303 statues ornent l’édifice dont 211 de 3 à 4 m de hauteur et 788 animaux de toute grandeur. 1,5 million de visiteurs par an, toutes nationalités confondues
quelques sites internet sur Notre Dame de Reims. cathedrale-reims.com reims.fr cathedrale-reims.culture.fr amis-cathedrale-reims.fr cathedraledereims.fr Sur ce site de magnifiques visites virtuelles.
Laissez-vous conter la cathédrale.
Source : wikipedia.org
Source : wikipedia.org
Source : wikipedia.org
Source : wikipedia.org
Magnifique son et lumières de 25 minutes, intitulé Rêve de Couleurs créé par Skertzò, metteur en scène des patrimoines, qui a déjà attiré plus d'un million de spectateurs.
Lévêque Laurent contact@lejardindelolo.fr Copyright 2010 le jardin de lolo tous droits réservés.
Maintenant place à l’insolite et aux mystères.
Sur ce site de magnifiques visites virtuelles.
voyages accueil mon jardin vacances fonds d'écran calendrier perpétuel citation proverbe dicton du jour thèmes Seven pps parcs et zoos Saint Florent 2010 2011 météo week-ends Salon auto 2010 Luynes 2010 Le Pêchereau 2008 2009 2013 Saran 2007 Theillay 2013 2014 Magny-Cours Bol D'or Classic 2014 St Denis l'Hôtel 2013 2014Toute personne se reconnaissant sur une photo et étant désireux que cette photo n’apparaisse plus sur mon site, me contacter : contact@lejardindelolo.fr
Deudeuche Salbris 2011 Guérigny Commémoration du 8 mai 1945 Marathons Marathon du Beaujolais 2011 Marathon de Cheverny 2012 Marathon de la Rochelle 2012 Marathon de Paris 2013 Marathon du Lac du Der 2013 Marathon de Nantes 2013 Marathon de la Rochelle 2013 Marathon de Cheverny 2017 Senonches Chasse à courre 10/12/2011 Orléans Concours félin 4.11.2006 Concours Terre Neuve 16.09.2006 cathédrales Amiens Reims Rouen Milan Le Mans Le Mans Classic 2016 Obterre Parc de la Haute Touche Rouen Armada 2013 Tour auto 2013 Paris Le 08.12.2012 Les J de Sologne Roses le 26/06/2010 Le 17.05.2011 trekking