Delta du Mékong
source:voyagemotion.com
La plaine centrale . Riche, verte, plate, la région centrale est l'une des terres les plus généreuses du monde. Elle produit jusqu'à trois récoltes de riz parents, irrigué par le Chao Phraya, le bassin de la Mae Nam est formé d'un gigantesque delta couvrant au total 12 400 kilomètres carré. Délimité à l'ouest par les sommets déchiquetés des Thanen Thong Dan, et à l'est par les montagnes du Dong Phaya yen, il abrite environ 30 % de la population. Les hommes y ont développé un monde de vie particulier, maisons sur pilotis au bord d'un réseau de canaux et communications par voie d'eau. Des barges transportant le riz et le sable descendre le cours de la rivière vers Bangkok. La rivière la plus importante de Thaïlande, le Chao Phraya (352 km) se forme à Nahkon Sawan au confluent des rivières (Mae Nam) Ping, Yom et Nan. À partir de cette ville, elle coule vers le sud, irriguant les fertiles plaines centrales avant de se jeter dans le golfe de Thailande. Appelé Mae Nam, « mer des eaux », elle est la ligne de vie symbolique et historique du pays, célébrée par les poètes et les rois. Les conditions géographiques et géologiques favorables ont fait de cette région le berceau de trois capitales successives de Thaïlande : Ayuthya, Thonburi et Bangkok. À côté des innombrables villages et rivières, on n'y découvre toute une variété de paysage, allant du marché flottant de Damnoen Saduak aux plaines salées voisine de Samut Sakhon et plus loin vers l'ouest, à la forêt tropicale du parc national de saï Yok. Au sud du bassin de la Mae Nam, les sédiments transportés par le Chao Phraya ont modifié la topographie de la région. Bangkok se trouvait à l'origine sur l'embouchure de la rivière. Aujourd'hui, la ville est séparée du golfe de Thaïlande par une vaste zone sédimentaire, qui poursuit son avancée dans la mer. La marée remonte la rivière jusqu'à 30 km à l'intérieur des terres, et, pendant la saison des pluies, les terres basses sont menacées d'inondations malgré la construction de digues et de barrages. À l'ouest, la région de Kanchanaburi est un bassin hydrographique vital, pays de cascades spectaculaires, de grottes et de réserves forestières. Les rivières Klong et Tha Chin en sont les cours d'eau principaux. Source : guide Michelin.
Le Nord montagneux . La région du Nord, amorce des contreforts de l'Himalaya, est la plus montagneuse : pays de vallées, de collines et de forêts, qui offrent quelques-uns des paysages les plus grandioses du pays. Son point culminant est le Doï Inthanon (2565 m), surplombant le canyon où la rivière Ping commence sa course. Les pluies variables et l'altitude plus élevée font que cette région est moins adaptée à la culture du riz que la plaine centrale, mais l'agriculture reste l'activité de base de la population, avec notamment la culture de fruits et légumes de climat tempéré. Autrefois couvert de forêts de tecks, de cèdre de Japon et d'arbres à feuilles persistantes. Le Nord s'enorgueillit aujourd'hui de vastes réserves naturelles, en particulier les parcs nationaux du Doï Inthanon et de Lang Sang. La région présente aussi de grands contrastes sur le plan ethnique : au tour des districts de Chiang Maï, Chiang Raï et Mae Hong Son, environ 500 000 membres de tribus montagnardes vivent habituellement dans les zones les plus élevés, pratiquant l'agriculture du brûlis. Le long de la frontière orientale avec le Laos, on trouve d'autres communautés montagnardes, comme les insaisissables Mrabris. Sur le plateau aux géologiques, la région présente des reliefs calcaires et des abrupts vertigineux, surtout aux environs du Doï Inthanon et du village de Paï dans le district de Mae Hong Song. De nombreux cours d'eau, Mékong, Nan, Ping et Wang, parcourent ce paysage spectaculaire réputé pour ses cascades et ses grottes. Le sol fertile nourrit des rhododendrons ainsi que près d'un millier de variétés d'orchidées. Le Mékong ,Triangle d'or, et ses eaux majestueuses constituent les frontières nord et nord-est du pays, poursuivant leur cours long de 4022 km entre le Tibet et le delta du Mékong, au Vietnam. Un grand cours d'eau, la Saluen, forme une partie de la frontière avec le Myanmar (Birmanie). Pendant les mois frais, de novembre à janvier, les brumes matinales s'accrochent reliefs et les températures descendent jusqu'à 5°. Au centre de la région se trouve Chiang Maï, capital et nœud de communication majeure du Nord. Source : guide Michelin.
suivantTopographie. Vu d'avion, le paysage thaïlandais ressemble à un canevas, vaste et compliqué, de rizières entrecoupées de cours d'eau et de canaux s'étirant à l'infini. Une vision rapprochée permet cependant de noter des traits caractéristiques de chaque région. Le centre se compose d'une vaste plaine coupée par les crêtes calcaires des vallées fluviales : il comprend le bassin de la rivière Chao Phraya, appelé aussi bassin de Mae Nam, et son delta fertile. La région du Nord, voisine des frontières birmanes et laotiennes, et plus montagneuse, couverts de forêts et entaillées de vallées. Le Nord-est se compose essentiellement du plateau aride de Khorat, qui s'étend en direction du Cambodge et du Laos. La région du golfe de Thaïlande, au sud-est de Bangkok, qui s'étire en pointe à la frontière cambodgienne, et franchement tropicale, avec des plages de sable et des îles. Le Sud est surtout connu dans ses plages frangées de palmiers et sa mer turquoise contrastante avec le relief des montagnes de l'intérieur. Source : guide Michelin.
Physionomie du pays. La Thaïlande est située au cœur du Sud-est asiatique. Elle est bordée au nord par le Myanmar (Birmanie) et le Laos, à l'est par le Cambodge (Kampuchéa), et au sud par la Malaisie. La prédominance de la plaine, le climat tropical et les rivières abondantes en ont fait une des terres les plus fertiles du monde. Sa topographie à favoriser l'immigration, qui ont eu un impact très important dans son histoire. Source : guide Michelin.
rizière
source:absoluteastronomy.com
village Karen
Lévêque Laurent contact@lejardindelolo.fr Copyright 2010 le jardin de lolo tous droits réservés.
Le plateau de Khorat . Le Nord-est est dominé par un vaste plateau qui s'élève à une altitude moyenne de 200 m et descend doucement en direction de Sakhon Nakhon et du bassin du Mékong. Entaillé par les affluents du Mékong (Mun, Chi) descendant de la chaîne des Petchabun, il est dès limité au sud par les monts du Dong Rak, à la frontière cambodgienne. Le Mékong constitue pour l'essentiel la frontière naturelle avec le Laos. Cette région est la plus aride, la plus pauvre et la moins visitée de Thaïlande. Son sol est essentiellement composé de gré et de latérite. Cela le rend moins perméables et moins aptes à accueillir la filière traditionnelle, en dépit de la construction d'innombrables barrages, comme le gigantesque Ubonrat à Khon Kaen et Sirinthon près d’Ubon Ratchathani. Ce sont le manioc, le maïs, le tabac et les carottes qui se sont le mieux adapté au terrain. Pendant les mois d'été, les températures peuvent monter jusqu'à 40°. Pendant la saison des pluies, certaines zones de la campagne sont sujettes à inondations.La région du Nord-est qu'on appelle aussi Isan, et surtout émaillée de petits villages qui n'ont guère changé à notre époque. Elle n'en possède pas moins des villes importantes comme Khorat, Khon, Kaen et Udon Thani, où les Américains avaient établi des bases aériennes pendant la guerre du Vietnam. La région a bénéficié de plan pour l'amélioration de la culture, des transports et des conditions générales de vie. À l'extrême nord-est, les grands parcs nationaux, couverts de pain et d'arbres à feuilles persistantes, est dominé par les sommets imposants du Phu Kradung (1300 m), de Phu Luang (1571 m) et du Phu Rua (1365 m), occupent les zones d'altitude. Au nord et à l'est, là où le Mékong marque la frontière avec le Laos, la terre est plus fertile : le riche limon alluvial nourrit plantations de mûriers et jardins maraîchers. Comme la population est en majorité d'origine Khmère et Lao, l'atmosphère culturelle est très proche de celle du la hausse et du Cambodge voisin. L'héritage khmer de la région comprend des temples exceptionnels, Prasat Hin Phimaï, Prasat Hin Phanom Rhung, Prasat Müang Tham. Source : guide Michelin.
géographie La région du Golfe La faune, la flore et l'agriculture Thaïlande citation proverbe dicton du jour histoire De 1782 à 1972 De 1973 à 2006 De 2007 à 2009 économie population Les tribus montagnardes Traits nationaux les arts Le style de Hariphunchai La gloire de Sukhothai L'art d'Ayuthaya Première période Ratanakosin La tradition bouddhiste L'enseignement du Bouddha parcs et zoos pps thèmes Seven météo calendrier perpétuel fonds d'écran vacances mon jardin week-ends voyages accueilToute personne se reconnaissant sur une photo et étant désireux que cette photo n’apparaisse plus sur mon site, me contacter : contact@lejardindelolo.fr
Sukhothai Pimaï Phitsanuloke Lopburi Korat Kanchanaburi Jomtien Damnoen Saduak Chiang Rai Chiang Mai Bangkok Ayuthaya trekking